#RapDeal : Ça sert à quoi un label ?

par Florian
4 mai 2020

Le 15 mars 2019, nous lancions la communication de 135 MÉDIA, avec une volonté : partager les thématiques et problématiques qui nous passionnent, à savoir le digital, l’industrie musicale et les médias. Cette volonté se concrétise aujourd’hui par le lancement d’une nouvelle émission, pensée pour YouTube et IGTV : #RapDeal.

Une émission de vulgarisation du business de la musique

L’émission a pour but la vulgarisation des problématiques de l’industrie musicale. Nous sommes partis d’un constat : avec l’essor du digital et des réseaux sociaux, une véritable économie s’est (re-)créée dans la musique, et particulièrement autour des musiques urbaines. Labels, éditeurs, managers, attachés de presse, producteurs, médias, influenceurs, plateformes… Les acteurs de cette économie sont de plus en plus scrutés et analysés, mais aussi souvent mal compris.

Dans cette série de vidéo, diffusée sur les réseaux de l’agence et de nos partenaires, nous allons essayer de répondre aux questions des entrepreneurs de la musique d’aujourd’hui et de demain. Les sujets abordés seront variés : présentation des différents acteurs, fonctionnement des contrats, évolutions récentes et à venir de l’industrie…

À travers nos missions de communication et de management, nous pensons avoir développé une expertise sur ces différentes problématiques qui mérite d’être partagée. Mais ce contenu a également vocation à être collaboratif, grâce à des interventions d’invités externes sur leurs domaines d’expertise, mais aussi et surtout grâce à nos abonnés et lecteurs, qui pourront proposer les prochaines questions qu’ils aimeraient voir traitées !

Premier épisode : comprendre les labels

Pour le premier épisode, nous avons voulu répondre à une question centrale dans l’industrie musicale : à quoi sert un label ? Les labels sont aujourd’hui sur le devant de la scène, et ils sont généralement le premier partenaire avec lequel un artiste indépendant cherche à s’associer. Mais quel est leur rôle ? Qu’est-ce qui les différencie ? Comment travaillent-ils avec les artistes ?

Si nous vous invitons à voir la vidéo pour trouver les éléments de réponses, voici le résumé des parties abordées dans cet épisode.

 

Qu’est-ce qu’un label ?

Un label est une société de production phonographique dont on peut résumer l’objectif à sortir les disques de ses artistes. Il existe deux types de labels :

Quel est le rôle d’un label ?

Le label est en capacité d’intervenir sur toutes les étapes de conception du projet de ses artistes, on peut les lister ainsi :

      • La partie artistique : direction artistique, financement de l’enregistrement du projet, réalisation de la cover et des clips,..
      • Le marketing : toutes les opérations visant à faire gagner de la visibilité au projet avec notamment la publicité digitale ou traditionnelle (les écrans publicitaires nouvelles générations ayant fait regagner de l’intérêt pour ces affichages hors web)
      • La promotion : le travail sur l’exposition médiatique autour du projet : interviews avec les médias spécialisés et généralistes (Booska-P, Rapelite, OKLM, Yard, Views), obtention d’un Planète Rap, passages à la télévision, articles de presse…
      • La distribution : la mise en vente, physique et digitale, du projet, ainsi que le travail de pitching du projet sur les plateformes pour entrer en playlist.

L’artiste, ou le label indépendant, peut réaliser lui-même une partie de ces étapes et s’associer à un autre label (plus gros, donc généralement major) pour réaliser les autres étapes.

Les différents types de contrat proposé par les majors

Dans les faits il existe une multitude de type de contrats dans l’industrie musicale, mais nous nous sommes concentrés sur les trois plus connus : artiste, licence et distribution. Il existe d’autres types de contrats comme la co-production ou la co-exploitation qui feront l’objet d’autres épisodes. Pour illustrer ces trois types de contrats classiques, nous nous sommes servis du label Rec.118 qui les propose à ses différents artistes :

      • Le contrat d’artiste, utilisé par Gambi : le label prend en charge toutes les différentes étapes de conception, de la création artistique à la distribution
      • Le contrat de licence, utilisé par Ninho : le label indépendant de Ninho, Mal Luné, assure la partie artistique, et confie les missions de marketing, promotion et distribution au label
      • Le contrat de distribution, utilisé par Sadek : Sadek et son label Industreet gèrent l’intégralité de la chaîne de valeur, mise à part la distribution du projet.

Pour conclure ce premier épisode de #RapDeal consacré aux labels, on peut retenir qu’un label est une société capable d’intervenir (seul ou en association avec d’autres structures) sur les différentes étapes d’un projet, et qu’il existe différents deals pour définir les étapes qui lui sont confiées. Il est important de préciser qu’il n’existe pas de deal idéal, mais des deals adaptés aux besoins et envies de l’artiste et/ou label indépendant.

On espère que le format de la vidéo vous plaira et que vous trouverez le contenu pertinent. On vous invite à suivre nos différents réseaux pour ne pas rater les prochains épisodes. Et si ça vous plait : commentez et partagez !

L’équipe 135 MÉDIA

    Laisser un commentaire